Imam proxenete sex mosquée - charité

Aller au contenu

Menu principal :

Imam proxenete sex mosquée

Imam

Proxenetisme et sexe et mosquée

Le principal suspect imam proxenete, qui dirigeait la mosquée depuis trois ans, s'était constitué un solide patrimoine immobilier composé de dix appartements et d'une maison de 300 mètres carrés. Il mettait les biens à disposition des filles, tandis que ses trois fils lui servaient de lieutenants. Les dix personnes interpellées devraient être présentées ce aujourd'hui à un juge d'instruction d'Avignon pour "aide au séjour irrégulier, proxénétisme aggravé et blanchiment d'argent" au terme des 96 heures de garde à vue.
Source : Le Figaro


« Les premières sont arrivées il y a vingt ans, mais il est devenu le cerveau du réseau plus tard », assurait hier un proche du dossier. Rapidement, Drissia, l’une des prostituées, âgée de 42 ans, est devenue la mère maquerelle du système Bahiad. « C’est elle qui allait chercher la plupart des filles au Maroc. Elle leur promettait des papiers en règle en France et, bien sûr, les familles de ces gamines déboursaient des sommes folles, jusqu’à 9.000 euros, en pensant à tort qu’elles partaient pour un avenir meilleur », explique-t-on encore. « Le pire, c’est que parfois elles faisaient le voyage dans le coffre de la voiture de la mère maquerelle. »
Source : Francesoir

Imam et le sexe mosquée

Juste après avoir été abusée sexuellement par l’imam, la jeune victime est allée voir son avocate et lui a tout raconté. Elle a confié avoir été invitée par l’imam à le suivre dans une chambre jouxtant le lieu de prière, sous prétexte qu’il allait lui expliquer le discours religieux qu’il venait de prononcer. Sauf qu’après à peine quelques phrases, c’est au corps de la jeune fille que le quinquagénaire a commencé à s’intéresser. Perdant la raison, il a vite fait d’en disposer, de force, pour satisfaire son désir sexuel.

A peine cette affaire a-t-elle été portée à la connaissance de la police qu’elle s’est ébruitée. Du coup, un sit-in a été organisé devant la mosquée de Wilrijk pour empêcher l’imam de continuer à y présider la prière. C’est alors qu’une autre victime s’est déclarée. Elle s’est plainte à la police d’avoir été aussi abusée par le même imam.

C’était en 2004. Alors âgée de 25 ans et venant à peine de divorcer, cette autre jeune femme est allée voir l’imam pour lui parler de ses problèmes. Prétendant vouloir l’exorciser d’un diable qui l’aurait envoûté, celui qui devait être son sauveur l’a droguée pour pouvoir prendre tout son temps d’assouvir son plaisir sexuel. La jeune femme avait d’abord eu peur de parler de ce qui lui était arrivé. Mais en apprenant qu’elle était tombée enceinte, elle a porté plainte.

L'imam fut juger et incarcéré, il ne pourra plus nuire, mais cela n'arrive que lors que les victimes acceptent de porter plainte sex mosquee.

Page en construction !

 
Retourner au contenu | Retourner au menu