Mosquée du Grand parc - charité

Aller au contenu

Menu principal :

Mosquée du Grand parc

Mosquée

Musulmans de la mosquée du Grand Parc

Mes chers frères, et mes chères sœurs, je me permets de vous faire partager les nouvelles concernant la mosquée, ou ce que l'on peut qualifier de mosquée du Grand Parc, car la situation d'une partie de la communauté musulmane concerne tous les musulmans.

Vous avez déjà certainement lu les informations nous concernant sur le journal du sud ouest qui avait prit un plaisir certain à décrire notre "foi à l'étroit" et les divergences qui touchent notre communauté dès qu'il s'agit de projet, et surtout dès qu'il s'agit de collecte d'argent. Pour clarifier les choses, et apporter une vision précise de la situation je vous invite à lire le texte suivant, et nous implorons Allah - exalté soit Il - de nous guider sur le chemin de la Vérité et de nous préserver de l'égarement et de la tentation.

Il est fondamental de rappeler que la soit disant mosquée du Grand Parc n'est en réalité qu'un simple appartement que nous avons mis à disposition afin d'y accomplir les obligations religieuses qui nous incombent. Nous avions alors décider de procéder de la sorte car nos démarches visant à trouver un local ou un terrain décent avaient été vaines, et les autorités locales restèrent sourdes à nos demandes. Notre association, Union Islamique et Citoyenne de Bordeaux Nord, avait présentait une pétition, nous avions fait les démarches et avions rencontré les élus locaux afin de trouver une solution digne pour les musulmans du quartier de Bordeaux Grand Parc, qui constitue presque les trois quart de la population du quartier. Bref, nous avons alors décider de faire en sorte que l'appartement au dessus du restaurant serait un lieu pour faire la prière en attendant d'avoir mieux, par la grâce d'Allah. Bien sur, nous avons pris nos dispositions légales, et avons procédé comme la législation nous indique de le faire. Nos frères et sœurs en religion étaient ravis de voir un lieu où enfin on pouvait accomplir nos obligations religieuses. Nous avons pu, pour la première fois au Grand Parc accomplir la prière du Tarawih durant le mois béni de Ramadan 2010. Tout le monde se réjouissait d'avoir enfin dans le quartier un lieu où prier.

Malheureusement, dès le mois béni de Ramadan 2011, des personnes dissidentes et affiliés à l'ancienne AMG, et la présente FMG (fédération musulmane de la Gironde),  ont loué une salle près de notre "mosquée" pour y accomplir les prières du Tarawih : il s'agissait de l'Association Culturelle des Musulmans de Bordeaux Nord, présidée par Mr BOUIR MOHAMED.

Malgré notre volonté de travailler ensemble et de faire en sorte que pour le mois de Ramadan, un seul lieu puisse être utilisé pour y accomplir le Tarawih, cette association ne voulait pas entendre parler de nous. Nous apprendrons à nos dépends pourquoi. Quelques mois après, par le biais de personnes qui sont liés à leur association ( mais cela nous ne le savions pas ) ces personnes nous ont présenté un projet. Mr BOUIR est venu avec un lieu, appartenant au diocèse et nous proposait de travailler ensemble pour l'acquérir et y faire une mosquée. Nous étions ravis en accueillant le projet avec plaisir, et nous nous sommes réunis afin d'établir des règles préalables à toute démarches. Nous avons bien précisé que l'objectif doit et restera d'être indépendant vis-à-vis de l'AMG et qu'en aucun cas nous ne souhaitions qu'ils aient la main mise sur la mosquée du Grand Parc; Mr BOUIR nous affirma mordicus qu'il n'avait plus de lien avec eux et qu'il voulait une mosquée pour la population du Grand Parc.

L'engagement étant pris nous avons alors lancé l'appel à la cotisation, et les gens ont été très généreux, beaucoup de nos concitoyens musulmans se sont même déplacés en d'autres villes afin d'y récolté les fonds nécessaire à l'acquisition du bien. Tout cela se déroulait tellement bien, mais nous ne savions pas qu'en arrière plan, MR BOUIR avait montré plusieurs visages et nous allions bientôt en récolter les fruits.

Effectivement, Sud Ouest publie un article cinglant en notre encontre, un article révélant notre projet d'acquisition du bâtiment du diocèse, et nous désignant, nous les gens de la mosquée du Grand Parc, comme des extrémistes, fondamentaliste, salafiste, et autres qualificatifs que la journaliste cite de la bouche, comme l'écrit "d'un des dirigeant" de l'AMG - fédération musulmane de la Gironde. Sur l'article du Sud Ouest nous pouvions lire également Mr BOUIR répondre à la journaliste en disant qu'il n'a aucun lien avec nous, et qu'il ne me connait pas ! Le masque tombe alors. Il nous connaissait uniquement lorsqu'il fallait récolter l'argent mais à présent que les 80 000 euros étaient dans le compte de son association, il est vrai qu'il peut se permettre de dire qu'il ne connait pas Mr HABRI, propriétaire de l'appartement faisant office de mosquée au Grand Parc.

Commença alors une tromperie extraordinaire de mensonges devant Allah - exalté soit Il - puisque ce Mr BOUIR, ne voulant plus rendre l'argent afin de voir avec les donateurs s'ils souhaitent récupérer leur don ou s'ils veulent le laisser à la mosquée afin de trouver un autre lieu ; en effet, ce monsieur s'est épris de cette somme en pensant qu'il s'agissait de son argent et que par conséquent c'était lui qui décidait s'il le rendait ou pas. Néanmoins, il nous affirma qu'il avait rendu l'argent à ceux qui lui avaient donné, tout l'argent. Encore un mensonge, puisque nombreux sont ceux qui sont venus nous voir pour réclamer l'argent ou nous demander ce qu'il en était, et nous bien sur de les orienter vers le pourvoyeur à savoir Mr BOUIR.

Suite à cela, une autre personne, MR ABDALLAH JABALLAH, prétendit alors de vouloir nous aider à récupérer la somme d'argent revenant à la mosquée puisqu'il affirmait pour une fois de manière véridique qu'il était le responsable des agissements de Mr BOUIR, puisque c'était lui qui l'avait fait venir avec son projet. Mr ABDALLAH JABALLAH, entrepris donc de récupérer la somme d'argent de celui qu'il nommait "le voleur". Il créa une association, une de plus, et reçu après des discussions avec son coréligionnaire la somme de 39 000 euros, approximativement. Suite à cela, il fut pris de la même maladie de grandeur que son ami, à savoir il ne voulait plus rendre l'argent, et s'en dépêchait d'oublier ses engagements pris devant Allah - exalté soit Il - et se mis alors à montrer un nouveau visage, celui du mensonge grossier et de la calomnie puisqu'il ne cessait dès qu'il reçu l'argent à inventer des raisons que le cerveau logique ne peut appréhender et cela dans l'unique but de ne pas rendre l'argent. Effectivement, même les gens qui l'ont aider à récupérer l'argent afin de le mettre à la mosquée furent surpris de ce retournement de veste et de cette attitude inexplicable.

Voici donc en substance ce qui se passa à la mosquée du Grand Parc, où Allah nous a éprouvé, les grâces vont à Lui, par ces perversités afin de nous raffermir et de voir ceux qui ont la crainte d'Allah dans le cœur et ce qui joue avec la parole du Créateur de toute chose. Nous prions Allah de raffermir nos pas sur le sentier des véridiques et de nous préserver de l'égarement et de l'injustice, et nous vous demandons de rejoindre dans nos invocations afin que la Vérité d'Allah soit éclatante en tous lieux et ici également au Grand Parc.

M.Habri

Union Islamique et Citoyenne de Bordeaux Nord



 
Retourner au contenu | Retourner au menu